Ce qui affecte vos yeux

Comprendre la conjonctivite

Partager sur

La conjonctivite est une maladie de l’œil commune, dans laquelle la conjonctive réagit par une inflammation à un stimulus pouvant provenir de l’extérieur. On l’appelle également œil rose ou rouge en raison des symptômes provoqués par l’irritation. La maladie peut toucher un seul œil, mais après quelques heures, les deux yeux devraient présenter des symptômes.

Types de conjonctivite

On distingue trois types de conjonctivite :

  1. Infectieuse - Est provoquée par une infection due à un virus ou une bactérie.
  2. Allergique – Est due à une exposition à un allergène, comme le pollen 
  3. Irritative –  Lorsque l’œil entre en contact avec une substance irritante​
Oeil conjonctivite Essilor

Signes et symptômes

Voici les principaux symptômes de la conjonctivite : 

  • Rougeurs ou yeux injectés de sang – lorsque les vaisseaux sanguins dans la conjonctive s’enflamment.
  • Yeux larmoyants – lorsque l’inflammation rend les glandes lacrymales de la conjonctive hyperactives.

La conjonctivite infectieuse peut également produire les symptômes suivants : 

  • Sensation d’avoir les yeux qui brûlent.
  • Sensation d’avoir du sable ou des saletés dans les yeux.
  • Vos cils pourraient être recouverts de secrétions collantes, particulièrement au réveil.
  • Le ganglion lymphatique devant l’oreille peut se gonfler.
  • Vous pourriez assister à un écoulement de pus si l’infection est bactérienne.
  • Vous pourriez assister à un écoulement de liquide si l’infection est virale.
  • En cas de conjonctivite allergique, vous pourriez également avoir les yeux qui grattent. Si vos yeux vous font mal, souffrez de photophobie, avez des yeux injectés de sang ou souffrez de troubles de la vue, il peut s’agir d’une maladie oculaire plus grave, comme un glaucome sévère, une kératite ou l’iritis. Dans ce cas, veuillez immédiatement consulter un médecin.

Complications de la conjonctivite 

Les complications liées à la conjonctivite dépendent de sa nature : infection ou allergie. 

Complications de la conjonctivite infectieuse 

Une infection bactérienne peut provoquer plusieurs complications, surtout chez les bébés prématurés. Elles peuvent inclure :

  • Méningite - inflammation des membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière.
  • Cellulite – lorsqu’une couche profonde de la peau et des tissus s’infecte et rend la peau douloureuse.
  • Septicémie – lorsque des bactéries pénètrent dans la circulation sanguine et attaquent les tissus du corps. 
  • Otite – infection de l’oreille. Est généralement la conséquence d’une conjonctivite infectieuse provoquée par la bactérie Haemophilus influenzae. Environ un enfant sur quatre est touché par l’otite, mais cependant uniquement pendant 
Complications de la conjonctivite infectieuse hôpital

Les bébés de moins de 28 jours peuvent également souffrir d'une dangereuse infection des yeux à la suite à une conjonctivite infectieuse, qui pourrait donner lieu à un dommage permanent des yeux si elle n’est pas traitée. Les bébés souffrant de conjonctivite infectieuse devraient être réorientés vers un spécialiste pour examen et traitement - cependant, les complications sont rares et la plupart des nouveau-nés s’en remettent pleinement.

Un bébé sur cinq pourrait également souffrir de pneumonie à cause d’une conjonctivite infectieuse provoquée par chlamydia. La pneumonie peut être particulièrement dangereuse chez les jeunes bébés et peut nécessiter une hospitalisation.

Certaines formes de conjonctivite peuvent donner lieu à une kératite épithéliale ponctuée, une maladie qui provoquera un gonflement de la cornée. Il peut provoquer : 

  • Une sensibilité à la lumière
  • Une douleur ou un inconfort au niveau des yeux
  • Dans les cas graves, votre cornée peut développer des ulcères - s'ils laissent des cicatrices, votre vision pourrait s’en trouver endommagée en permanence.

Veuillez consulter un médecin si vous présentez des symptômes irréguliers, qu'il s’agisse de votre généraliste ou des urgences de l’hôpital le plus proche.

Qu’est-ce qui provoque une conjonctivite ?

Les trois différents types de conjonctivite peuvent avoir différentes causes : 

Infectieuse

Normalement provoquée par l’un des trois types d'infection : 

  • Bactérienne
  • Virale
  • Sexuellement transmissible - peut être présente depuis plusieurs mois si la cause profonde, comme chlamydia, n’est pas traitée. 

Les éléments suivants peuvent accroître le risque de conjonctivite infectieuse : 

  • Diabète
  • Infection des voies respiratoires supérieures (c’est-à-dire un rhume)
  • Un traitement à base de corticostéroïdes 
  • Avoir un jeune âge ou un âge avancé
  • Blépharite (le bord des paupières est enflammé)

Ces facteurs peuvent accroître le risque étant donné que les maladies susmentionnées peuvent donner lieu à un affaiblissement du système immunitaire. Votre présence dans des endroits bondés peut vous exposer à des infections d’autres personnes.

Allergique

La conjonctivite allergique se manifeste sous quatre formes : 

  • Conjonctivite allergique saisonnière - peut survenir suite à une allergie au pollen, et peut être fréquente chez les personnes souffrant d’autres allergies.
  • Conjonctivite allergique permanente  - peut survenir à cause d’acariens ou de desquamations d’animaux morts et peut être fréquente chez les personnes souffrant d’autres allergies. 
  • Dermatoconjonctivite de contact  - elle peut être provoquée par du maquillage, des gouttes ophtalmiques ou d’autres produits chimiques auxquels vous pourriez être allergique.
  • Conjonctivite papillaire géante - elle peut être due à des fils de suture ou prothèses pouvant être utilisées dans la chirurgie oculaire. Elle peut également être provoquée par l’utilisation de lentilles de contact - environ 1-5 % des porteurs de lentilles de contact souples et 1 % des porteurs de lentilles de contact semi-rigides souffrent de conjonctivite papillaire géante. 

La conjonctivite allergique peut provoquer des symptômes récurrents si sa cause profonde est le pollen ou un autre allergène auquel vous êtes régulièrement exposé - peut provoquer inconfort et irritation, mais il est peu probable que des problèmes graves en découlent.

Irritative

Voici plusieurs causes possibles de la conjonctivite irritative : 

  • Produits chimiques contenus dans un shampooing ou savon
  • Tabagisme
  • Eau chlorée (par ex. piscines)
  • Corps étrangers (des cils)

Le fonctionnement des yeux : la conjonctive

Anatomy of the eye

La conjonctive est une fine couche de cellules qui tapisse l'intérieur des paupières ainsi que le blanc de l'œil. Elle joue un rôle dans la production de mucus, ainsi que du liquide lacrymal nécessaire à la lubrification de la surface de l'œil et à l’évacuation de corps étrangers.

Lorsque vous souffrez d'une conjonctivite, la conjonctive s’irrite, gonfle et devient rouge et les glandes lacrymales deviennent hyperactives. Vos yeux deviennent douloureux et humides.

Comment la conjonctivite est-elle diagnostiquée ? 

La conjonctivite peut normalement être diagnostiquée par votre médecin traitant lorsqu’il examine vos yeux. En expliquant à votre médecin traitant vos symptômes et leur apparition, vous pourrez l’aider à déterminer le type de conjonctivite dont vous souffrez et dès lors le traitement adéquat.

Si le traitement n’est pas efficace, votre médecin traitant pourrait vous recommander d’autres tests. Il peut notamment procéder à un prélèvement sur écouvillon - un petit échantillon de mucus est prélevé de vos yeux et envoyé à un laboratoire qui tentera de déterminer la cause de la conjonctivite et déterminera le traitement. 

Comment traiter la conjonctivite ? 

La plupart des types de conjonctivite ont tendance à disparaître après une à deux semaines, sans traitement médical.
Qu’il s’agisse de gouttes oculaires ou d’antibiotiques, le traitement prescrit dépend généralement du type de conjonctivite dont vous souffrez. 

Conjonctivite infectieuse

La plupart des cas de conjonctivite infectieuse devraient disparaître en une semaine ou deux, sans traitement. Cependant, il y a certaines choses que vous pouvez faire chez vous, à la maison :

  • Des gouttes ophtalmiques lubrifiantes peuvent soulager tout inconfort ou douleur. Elles sont généralement disponibles en vente libre à la pharmacie, mais votre médecin généraliste peut vous en prescrire.
  • Nettoyer délicatement les sécrétions qui collent à vos cils et paupières à l’aide d'une compresse froide ou chaude peut également aider.
  • La prise d’antidouleurs (comme du paracétamol) peut soulager la douleur et les symptômes grippaux - ils sont en vente libre, vous ne devriez le faire que si leur prise est sûre. 
  • Il peut être utile de retirer les lentilles de contact jusqu’à ce que les symptômes disparaissent - vous ne devriez les réutiliser qu'une fois la conjonctivite guérie vu que l’infection pourrait encore être présente. 
Gouttes ophtalmiques

Si les symptômes perdurent plus de deux semaines, on parle alors de conjonctivite infectieuse persistante.
La conjonctivite bactérienne peut être traitée avec des antibiotiques, comme du chloramphénicol ou de l’acide fusidique, normalement sous forme de gouttes ophtalmiques. Cependant, vu que la maladie disparaît normalement d’elle-même, des antibiotiques ne sont prescrits qu’en cas d'infection sévère.

Conjonctivite allergique

Les symptômes provoqués par la conjonctivite allergique peuvent être soulagés par l’application d'une compresse froide sur les yeux. Il est également recommandé de ne pas porter de lentilles de contact tant que les symptômes n’ont pas disparu et vous devriez éviter de frotter vos yeux ou de vous exposer à des allergènes (si vous le pouvez). 
En cas de conjonctivite allergique saisonnière ou permanente, votre médecin généraliste pourrait vous prescrire des antihistaminiques, des corticostéroïdes ou des stabilisateurs de mastocytes. 

Antihistaminiques 

Les antihistaminiques sont utilisés pour soulager rapidement des allergies. Lorsque le corps entre en contact avec un allergène, il produit de l’histamine qui est à l’origine des symptômes d’une réaction allergique - les antihistaminiques inhibent l’histamine, empêchant la survenue des symptômes. 

Ils peuvent être administrés par voie orale (cétirizine, fexofenadine, loratadine) ou sous forme de gouttes ophtalmiques (azélastine, émédastine, kétotifène, Otrivine-Antistin). Certains des traitements sont soumis à prescription, tandis que d’autres sont en vente libre. 

Les nouveaux antihistaminiques ne devraient pas provoquer de somnolence, mais peuvent toujours entraîner un effet de sédation. 

Corticostéroïdes  

Dans des cas graves de conjonctivite allergique, votre médecin généraliste peut vous prescrire des corticostéroïdes sous forme de crème, gel ou pommade, mais ne sont généralement prescrits que s'ils sont essentiels. 

Stabilisateurs de mastocytes 

Votre médecin généraliste peut vous prescrire des stabilisateurs de mastocytes - au lieu de vous soulager rapidement, ils permettent de contrôler vos symptômes sur le long terme. Vu qu'il se peut que plusieurs semaines soient nécessaires avant qu’un effet perceptible se manifeste, vous pourriez devoir prendre des antihistaminiques en plus des stabilisateurs de mastocytes. Ils sont souvent prescrits sous la forme de gouttes ophtalmiques (lodoxamide, nédocromil sodique, cromoglycate de sodium).

Conjonctivite papillaire géante

Elle est normalement liée à l’utilisation de lentilles de contact. Les symptômes pourraient s’estomper après l’arrêt du port des lentilles. Cependant, si la conjonctivite papillaire géante a été provoquée par une récente chirurgie oculaire, vous devriez vous rendre à l’hôpital pour examen et traitement.

Conjonctivite irritante

Les symptômes de conjonctivite irritante devraient normalement s’estomper une fois la substance irritante retirée. Cependant, lorsqu'une substance nocive (par ex. de l’eau de Javel) est impliquée, vous devriez vous rendre dans un hôpital où on rincera vos yeux à l’aide d’une solution saline.