Ce qui affecte vos yeux

Comprendre le syndrome de l'œil sec

Partager sur

Le syndrome de l'œil sec est une maladie due à la diminution de la production de larmes ou à une évaporation anormalement rapide du film lacrymal, rendant les yeux douloureux et enflammés. Elle porte aussi le nom de kératoconjonctivite sèche.

Signes et symptômes

Le syndrome de l'œil sec touche normalement les deux yeux. Les symptômes peuvent inclure : 

  • Douleur ou inconfort, qui s’aggrave au fil de la journée.
  • Rougeur des yeux.
  • Paupières collantes, surtout le matin.
  • Vision floue.
  • Larmoiement des yeux à mesure que la production lacrymale est augmentée pour soulager l’inconfort. 

La maladie peut toutefois s’accompagner de symptômes plus graves : 

  • Photophobie extrême.
  • Douleurs oculaires et rougeurs aigües.
  • Détérioration de la vision.

Des symptômes sévères peuvent être un signe de complication liée au syndrome de l'œil sec. Vous devriez dès lors consulter votre médecin généraliste ou spécialiste si vous souffrez de l’un de ces symptômes.

Complications du syndrome de l'œil sec 

Le syndrome de l'œil sec se manifeste généralement avec des symptômes modérés, même si, dans certains cas, les complications suivantes peuvent se produire :

Conjonctivite 

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive (membrane extérieure de l'œil et membrane intérieure de la paupière). Les symptômes de la conjonctivite ressemblent à ceux du syndrome de l'œil sec, et la plupart des cas de conjonctivite provoqués par cette maladie s’accompagnent de symptômes modérés qui ne nécessitent aucun traitement spécifique. Si la conjonctivite s’aggrave, veuillez consulter un spécialiste.

Inflammation de la cornée 

Si le syndrome de l'œil sec s’aggrave ou ne réagit pas au traitement, la surface de la cornée peut s’en trouver endommagée. La cornée peut ensuite être sujette à une infection ou ulcération, et affecter votre vision. 

Qu’est-ce qui provoque le syndrome de l'œil sec ?

Le syndrome de l'œil sec se produit lorsqu'il n’y a pas suffisamment de larmes dans l’œil, soit car elles ne sont pas produites en suffisance, soit parce qu’elles s’évaporent trop rapidement. Il se peut que plusieurs facteurs, et pas un seul, soient à l’origine de la maladie.

Le fonctionnement des yeux  - Les larmes

Vos yeux sont constamment recouverts par un film de larmes qui les lubrifie, les nettoie et prévient toute infection. Les larmes sont un mélange d'eau, d'huiles, de mucus, de protéines et de sel et sont produits par différentes glandes et cellules situées dans la région de l’œil.

Si les larmes ne sont pas produites dans la bonne quantité ou si leur qualité est amoindrie, le syndrome de l'œil sec peut survenir.

Le fonctionnement des larmes

Facteurs de risque

La production lacrymale peut être affectée par les éléments suivants :

Changements hormonaux

Les hormones jouent un rôle très important dans la production lacrymale, et les changements des niveaux d’hormones peuvent avoir un impact sur le processus de production des larmes. Les niveaux d'hormones peuvent fluctuer pour différentes raisons, comme des médicaments contraceptifs, la grossesse ou la ménopause.

Vieillissement 

En vieillissant, le corps produit moins de larmes et les paupières ont plus de difficultés à les répartir sur la surface de l'œil, augmentant le risque du syndrome de l'œil sec.

Environnement 

Vos yeux peuvent s’assécher par des facteurs environnementaux, comme un climat sec, une haute altitude, du vent, de l’air chaud ou un climat ensoleillé. 

Activités 

Les activités qui nécessitent le maintien des yeux ouverts, comme la lecture ou le visionnage d'un écran, peuvent accroître le risque de syndrome de l'œil sec vu qu’elles réduisent la fréquence des clignements et le renouvellement du film lacrymal.

Certaines médications

Le syndrome de l'œil sec peut être un effet secondaire de médicaments, comme des antihistaminiques, des antidépresseurs, des diurétiques ou des bêta-bloquants. 

Chirurgie laser des yeux

Certains types de chirurgie laser des yeux peuvent provoquer le syndrome de l'œil sec, qui peut persister plusieurs semaines, voire plus, avant de disparaître.

Lentilles de contact

Les lentilles de contact peuvent provoquer une irritation des yeux, qui à son tour peut conduire au syndrome de l'œil sec. L’utilisation de lentilles différentes ou de lunettes peut soulager les symptômes, tandis que le changement de votre solution de rinçage ou l’utilisation de gouttes ophtalmiques sans conservateur peut également prévenir l’apparition de la sécheresse oculaire.

Problèmes de santé pouvant accroître le risque 

Le risque de développer le syndrome de l'œil sec peut également augmenter en raison d’autres problèmes de santé, comme : 

  • La blépharite – il s’agit d’une inflammation du bord libre de la paupière qui peut bloquer les glandes de Meibomius qui produisent la substance huileuse qui entre dans la composition des larmes. 
  • Conjonctivite allergique –  La conjonctive peut s’enflammer suite à une réaction allergique.
  • Dermite de contact – La peau s’irrite à l’issue d'un contact avec une certaine substance.
  • Syndrome de Gougerot-Sjögren – provoque une sécheresse des yeux, de la bouche et du vagin. Cette maladie peut également être liée à l’arthrite et à la fatigue.
  • Polyarthrite rhumatoïde – Différentes parties du corps gonflent et s’enflamment, dont les yeux ou la peau ainsi que des articulations.
  • Lupus – Le système immunitaire s'attaque aux cellules de l'organisme, dont les vaisseaux sanguins, et les détruit.Sclérodermie  – apparition de plaques dures et épaisses sur la peau.
  • Paralysie de Bell  – faiblesse musculaire ou paralysie d'un côté du visage.
  • VIH – Le système immunitaire est attaqué.
  • Un traumatisme antérieur au niveau des yeux, comme une exposition à des rayons ou des brûlures, peut également accroître le risque de développement du syndrome de l’œil sec.

Comment le syndrome de l'œil sec est-il diagnostiqué ? 

Le syndrome de l'œil sec peut être diagnostiqué par votre médecin généraliste après vérification de vos symptômes et de vos antécédents médicaux. Il peut vous interroger à propos de la médication que vous êtes en train de suivre, vos activités journalières ou tout autre symptôme dont vous pourriez souffrir - même s'ils ne sont pas liés à vos yeux, ils peuvent aider le médecin à identifier la cause de votre maladie.

Réorientation vers un spécialiste

Vous pourriez être réorienté vers un médecin spécialisé dans l’identification de dysfonctionnements des yeux et de la vision. Il examinera vos yeux pour confirmer la maladie dont vous souffrez avant de vous donner des conseils à propos d'un traitement potentiel. 

S’il n’est pas en mesure de poser un diagnostic ou si vous avez besoin d'un traitement spécialisé, vous pourriez être réorienté vers un chirurgien spécialisé dans les maladies oculaires. 

Spécialiste de la vue test
Test à la fluorescéine

Un test à la fluorescéine implique l’utilisation d'un colorant orange/jaune temporaire pour augmenter la visibilité des larmes. Le spécialiste appliquera des gouttes et vous demandera de cligner quelques fois des yeux puis de les garder ouverts avant de projeter une lumière vers vos yeux pour rendre le colorant visible. 
Ce test mesure le temps qu'il faut au colorant pour sécher - si des taches sèches apparaissent en moins de 10 secondes, cela peut être un indicateur du syndrome de l'œil sec. Le colorant permet également de voir les zones endommagées sur la surface de l’œil.

Le test de Schirmer

Pour réaliser le test de Schirmer, on place une bandelette de papier buvard dans le cul-de-sac conjonctival inférieur. On mesure la partie humidifiée pour quantifier la production de larmes. Le spécialiste peut déterminer la présence de syndrome de l'œil sec si la longueur de la partie mouillée est de moins de 10 mm.

Test au vert de lissamine

Dans le test au vert de lissamine, un colorant est appliqué sur la surface des yeux à l’aide d’une bande de papier diluée dans une solution saline. Tout dommage de la surface des yeux devient visible grâce à la couleur distinctive du colorant.

Comment traiter le syndrome de l'œil sec ? 

Le syndrome de l'œil sec est actuellement incurable et certaines personnes peuvent en souffrir tout au long de leur vie. Certains traitements peuvent cependant en soulager les symptômes en fonction de l’origine. 
Si les symptômes sont provoqués par une médication spécifique, il serait utile d’en changer, et si une autre maladie provoque le syndrome de l'œil sec, votre médecin généraliste peut vous prescrire un traitement.

Traitements par lubrifiants 

Les traitements par lubrifiants peuvent être utilisés pour traiter des manifestations légères à modérées du syndrome de l'œil sec. Il peut s’agir de pommades, de gels et de gouttes ophtalmiques, souvent qualifiées de larmes artificielles - même si elles apportent l’humidité nécessaire, elles ne contiennent pas les nutriments que l’on trouve dans les vraies larmes. Certaines gouttes ophtalmiques sont disponibles en vente libre, tandis que d’autres nécessitent une prescription.

Traitements par lubrifiants oeil sec
Gouttes ophtalmiques huileuses

Les gouttes ophtalmiques huileuses reconstituent l’huile dans votre film lacrymal et préviennent l’évaporation de l’eau. Elles se déclinent sous forme de spray liposomal, disponible en ventre libre - le spray liposomal est appliqué sur les bords des paupières, fermées, provoquant la répartition du produit sur toute la surface de l’œil à leur ouverture. Il crée un nouveau film lacrymal qui évite l’assèchement des yeux.

Gouttes sans agent conservateur

Les conservateurs utilisés dans certaines gouttes ophtalmiques empêchent les bactéries de se développer à l’intérieur du flacon. Il est préférable d’utiliser des gouttes sans agent conservateur si vous les utilisez plus de six fois par jour. Les conservateurs peuvent endommager les cellules sensibles qui se trouvent sur la surface de l’œil, ce qui peut être particulièrement dangereux dans des cas sévères de syndrome de l'œil sec.

Les gouttes ophtalmiques contenant des conservateurs peuvent également être nocives pour les porteurs de lentilles de contact souples, étant donné que les conservateurs peuvent se fixer à la lentille et endommager l’œil.

Pommades ophtalmiques

Les pommades ophtalmiques sont souvent utilisées avant d’aller dormir, vu qu’elles peuvent rendre la vision trouble. Elles contribuent à la lubrification de vos yeux et évitent l’évaporation de vos larmes pendant la nuit si vos yeux sont légèrement ouverts. Elles ne devraient cependant pas être utilisées en combinaison avec le port de lentilles de contact - si vous en portez, votre médecin pourra vous recommander un traitement alternatif.

Anti-inflammatoires

Le syndrome de l'œil sec peut provoquer un gonflement et une douleur autour des yeux. Votre médecin pourrait dès lors également vous prescrire des anti-inflammatoires.

Collyre et pommades de corticoïdes

Des corticoïdes peuvent être utilisés en cas de grave manifestation du syndrome de l'œil sec. Ils peuvent toutefois provoquer une cataracte et l’augmentation de la pression intra-oculaire chez un patient sur trois. Vous devriez être suivi par un ophtalmologiste si ce traitement vous est prescrit.

Tétracyclines orales

Des tétracyclines orales à petites doses peuvent également vous être prescrites. Le traitement dure généralement pendant au moins trois mois, mais peut être prolongé. Voici des exemples de tétracyclines orales qui peuvent vous être prescrites : doxycycline, la plus commune, mais aussi oxytétracycline et lymécycline. 

Collyre de ciclosporine 

Les départements d’ophtalmologie des hôpitaux peuvent vous prescrire de la ciclosporine, un médicament qui traite les yeux secs mais inhibe également le système immunitaire. 

Chirurgie

L’une des chirurgies suivantes pourrait être nécessaire si votre état est grave et qu’aucun autre traitement n’a fonctionné :

Occlusion ponctuelle

Lors d’une occlusion ponctuelle, vos canaux lacrymaux sont fermés à l’aide de petits bouchons lacrymaux, aidant vos yeux à rester humides en diminuant le nombre de larmes qui s'écoulent de l'œil. Pour s’assurer que l’opération fonctionne, le chirurgien peut utiliser des bouchons en silicone temporaires avant de passer à des permanents. Les canaux lacrymaux peuvent également être cautérisés (fermés par la chaleur) pour retenir les larmes naturelles.

Autotransplantation des glandes salivaires 

Dans le cas de l’autotransplantation des glandes salivaires, quelques glandes salivaires sont prélevées au niveau de la lèvre inférieure et placées autour de vos yeux, permettant à la salive de se substituer aux larmes. Il s’agit cependant d'une procédure rare, qui n’est normalement utilisée que lorsque toutes les autres options ont été épuisées.

Comment vous soulager ? 

Voici des mesures que vous pouvez adopter pour soulager les symptômes du syndrome de l'œil sec et prévenir son apparition. 

Facteurs environnementaux

Vos yeux peuvent s’irriter par des conditions venteuses ou poussiéreuses, ainsi que par la fumée et l’air chaud, tandis que le maquillage des yeux, comme l’eyeliner et le mascara, peut obstruer les glandes de vos paupières. 

Protection des yeux spécialisée

Des lunettes, comme des lunettes à chambre humide, conservent l’humidité tout en protégeant vos yeux contre les irritants. Si vos lentilles de contact sont à l’origine du syndrome de l'œil sec, il existe différentes sortes de lentilles de contact. Discutez-en avec votre spécialiste.

Ordinateur

Les écrans d’ordinateur peuvent provoquer une fatigue oculaire s'ils sont utilisés pendant une longue durée. Assurez-vous dès lors que votre ordinateur est paramétré pour la réduire au maximum. L’écran d’ordinateur doit être placé au niveau de vos yeux, ou juste en-dessous, et vous devriez marquer régulièrement des pauses.

Humidificateur 

Les humidificateurs humidifient l’air ambiant et peuvent prévenir l’apparition d’yeux secs. L’ouverture des fenêtres, que ce soit pendant un court moment en hiver ou plus longtemps en été, peut également permettre de préserver l’humidité dans l’air et des filtres à air peuvent s’avérer utiles dans un environnement ou un intérieur poussiéreux. 

Des yeux propres

Les symptômes du syndrome de l'œil sec peuvent être soulagés par le respect d’une bonne hygiène des yeux, surtout si vous souffrez aussi de blépharite.

Compresses chaudes 

Des compresses chaudes font fondre l’huile contenue dans vos larmes, les rendant plus fluides et plus aptes à couvrir toute la surface. Suivez ces instructions pour réaliser une compresse chaude à votre domicile : 

  • Portez de l’eau à ébullition et laissez-la refroidir légèrement.
  • Plongez une serviette ou un tampon propre dans l’eau et déposez-le sur vos paupières pendant dix minutes.
  • La compresse doit être replongée occasionnellement dans l’eau pour rester chaude.

Il existe des masques compresses pour les yeux micro-ondables que vous pouvez utiliser à la place de compresses chaudes. Veillez à les nettoyer avant et après usage. 

Massage des paupières 

Le massage des paupières peut permettre de déplacer l’huile sur la surface de l’œil, reconstituant le film lacrymal huileux et prévenant l’évaporation des larmes. Procédez comme suit pour le massage de vos paupières : 

  1. À l’aide de votre petit doigt, réalisez des mouvements circulaires et délicats sur vos yeux fermés.
  2. Faites délicatement glisser un coton-tige de votre paupière supérieure aux cils, en recommençant pour couvrir la surface de votre paupière supérieure et de l’inférieure.Vous pourriez initialement ressentir une légère irritation, qui devrait s'estomper avec le temps.
Hygiène de la paupière 

Vous pouvez utiliser une solution de nettoyage des paupières pour retirer les croûtes, les saletés, l’huile ou d’autres contaminants de vos yeux. Pour réaliser une solution maison, faites bouillir de l’eau et faites-la refroidir quelque peu dans un bol, ajoutez quelques gouttes de tea tree ou de shampooing pour bébé ou une cuillère à café de bicarbonate de soude. Vous trouverez également des solutions de nettoyage des paupières dans le commerce. Suivez ces instructions d’utilisation : 

  1. Plongez un coton propre dans la solution et utilisez-le pour éponger les paupières et leurs alentours.
  2. Humidifiez un coton-tige avec la solution pour nettoyer les bords des paupières et les cils.
  3. Utilisez à chaque fois un coton et un coton-tige propres.

Régime

Un régime riche en oméga 3 a été lié à une amélioration du syndrome de l'œil sec. Vous trouverez des oméga 3 dans des produits comme le maquereau, le saumon et le hareng. Le poisson en conserve n’offre pas les mêmes bienfaits étant donné que le processus de mise en conserve élimine l’huile.